La Ville de Bruxelles débloque 200 000 euros pour le secteur culturel et lance l'appel à projets "Kangouroe-bxl"

La Ville de Bruxelles débloque 200 000 euros pour le secteur culturel et lance l'appel à projets "Kangouroe-bxl"

Début novembre, le gouvernement flamand, sous la direction de son Ministre-Président Jan Jambon
(N-VA), annonçait une économie de 6% sur les ressources de fonctionnement de certaines institutions culturelles et de 60% sur les subventions aux projets. A partir du 1er janvier 2020, les lieux culturels flamands situés sur le territoire de la Ville de Bruxelles devront donc faire face à une diminution de subside. La Ville de Bruxelles a donc décidé de débloquer 200 000 euros pour aider le secteur en lançant l'appel à projet "Kangouroe-BXL", envoyant par là un signal fort en faveur de la dynamique culturelle unique de la capitale.

La Ville de Bruxelles soutient le secteur culturel

La Ville de Bruxelles se veut solidaire du secteur culturel et est particulièrement fière de l'offre culturelle riche et variée proposée sur son territoire. Le caractère cosmopolite et multilingue de la capitale est un terreau idéal pour les artistes. La Ville est pleinement consciente de la valeur ajoutée du secteur culturel pour Bruxelles: il crée non seulement de merveilleux projets artistiques, mais augmente également l'attractivité de notre ville auprès des Belges et à l'étranger. Les mesures d'économie du gouvernement flamand ne limitent pas seulement le fonctionnement de lieux culturels renommés, elles compliquent également l'avenir des artistes et des compagnies qui ne reçoivent actuellement aucun soutien structurel.

A travers l'appel à projets « Kangouroe », la Ville de Bruxelles souhaite montrer sa solidarité avec tous les acteurs culturels en offrant une belle opportunité de soutenir des projets qui auraient peut-être été laissés sur le bord de la route.

Projet « Kangouroe »

Depuis l'annonce de la diminution des subventions par le gouvernement flamand, le secteur culturel doit envisager toutes les possibilités. L’idée du Projet Kangouroe-BXL est de les aider en ce sens et de mettre en relation les lieux culturels soutenus structurellement et les artistes et compagnies qui fonctionnent via les appels à projets. Les premiers étant appelés à prendre les deuxièmes sous leurs ailes afin que ceux-ci puissent proposer de nouvelles créations.


L'objectif est que les artistes et compagnies soumettent un projet avec leur "Kangourou", à savoir un lieu culturel ou une institution qui reçoit des ressources structurelles avec lesquels ils auront passé un accord. L'appel à projets sera lancé le 16 décembre 2019 et se poursuivra jusqu'au 20 mars 2020. Un total de 200 000 euros sera mis à disposition. Les projets pourront bénéficier d’une aide allant de 5.000 à 25 000 euros. Toutes les disciplines des arts vivants peuvent prétendre à cette subvention. Le multilinguisme et le caractère bruxellois du projet seront également des critères pris en compte. Les projets seront sélectionnés par le Collège des Bourgmestre et Echevins sur base d’avis de l’Administration de la Culture de la Ville de Bruxelles et du Cultuuraad.

 

Philippe Close,
Burgemeester van de Stad Brussel:

“L’annonce de la réduction drastique des subsides culturels par le nouveau gouvernement flamand nous a interpellé !  Il impacte fortement le développement et la création de la vie culturelle saine, expérimentale et créative dont notre société a besoin. Mon collège et moi-même, nous nous sommes mis rapidement autour de la table pour voir comment on pouvait absorber une partie de cette diminution de moyen. Nous sommes très contents d’avoir pu libérer 200 000 euros pour soutenir des nouveaux projets qui ont fort besoin de soutien financier pour se lancer .

 

Delphine Houba,
Echevine de la Culture, du Tourisme et des Grands Evénements:

« L’annonce de la diminution des subventions culturelles aux artistes et aux institutions culturelles néerlandophones a provoqué une onde de choc qui va bien au-delà du milieu culturel flamand. Lors de mes nombreuses rencontres avec des artistes de toutes origines, j’ai pu mesurer à quel point cette décision avait créé un élan de solidarité chez ceux-ci. Ils ont été nombreux à marquer leur soutien lors de différentes manifestations, notamment au Beursschouwburg ou devant les portes du Gouvernement flamand. A la Ville de Bruxelles, la culture se veut inclusive et solidaire. Elle représente la diversité des 184 nationalités qui l’habitent. C’est la raison pour laquelle j’ai tenu, en tant qu’Echevine de toutes les cultures, à apporter mon soutien aux artistes bruxellois - sans distinction de langue ou d’identité communautaire - en leur permettant d’être soutenus financièrement dans une nouvelle création artistique sur le territoire bruxellois. »

Ans Persoons,
Echevine des affaires néerlandophones:

La Ville de Bruxelles apporte un soutien là où le Gouvernement flamand s’y résigne. Faire l’économie de nos artistes aujourd’hui, c’est couper court à toute la créativité de demain. Avec l’appel à projet ‘Kangoeroe’, nous ne subvenons pas seulement à un besoin réel, mais nous voulons également insuffler une nouvelle dynamique dans le milieu culturel bruxellois. ‘Never waste a good crisis’. Au-delà de ces appels à projets, la Ville de Bruxelles augmente aussi les moyens de ses partenaires – institutions culturelles néerlandophones qui reçoivent des subsides structurels de la Ville – avec un budget extra de 100.000 euros.

Contactez-nous
Jens Popelier Woordvoerder, Kabinet Schepen Ans Persoons
Van Rampelbergh Maïté cabinet du Bourgmestre de la Ville de Br
Martin Smets cabinet de Delphine Houba
Jens Popelier Woordvoerder, Kabinet Schepen Ans Persoons
Van Rampelbergh Maïté cabinet du Bourgmestre de la Ville de Br
Martin Smets cabinet de Delphine Houba
A propos de Ans Persoons

Ans Persoons

Échevine de l'Urbanisme, des Espaces publics, de la Culture et de l'Enseignement néerlandophones