Plus de voitures sur les rampes du Palais de Justice: 1ère étape vers une transformation en promenade

Plus de voitures sur les rampes du Palais de Justice: 1ère étape vers une transformation en promenade

Le Palais de Justice de la place Poelaert est l'un des bâtiments les plus emblématiques de Bruxelles et dessine l'horizon de la capitale. Mais, les nombreuses voitures stationnées sur les rampes nuisent à la splendeur patrimoniale du bâtiment. Ces rampes ne sont pas un parking public et le stationnement n'y est désormais plus autorisé. Ainsi, la Ville de Bruxelles et la Régie des Bâtiments rétablissent une connexion importante entre le haut et le bas de la Ville.

Philippe Close, Bourgmestre :

L’enjeu pour la Ville est de connecter le quartier populaire que sont les Marolles avec le haut de la Ville tout en créant un espace public qualitatif et accessible à tou.te.s. De surcroit, la piétonnisation des rampes du Palais de Justice permettra la mise en avant de notre patrimoine et rend justice à la place Poelaert et sa vue imprenable sur Bruxelles.

Ces rampes font partie du Palais de Justice, appartiennent à l’État fédéral et relèvent de la gestion de la Régie des Bâtiments. Mais il y a un droit de passage public, ce qui signifie qu'elles doivent rester accessibles à tou.t.e.s. Le stationnement y est illégal et présente un risque pour la sécurité. En cas d'incendie, l’accès par les rampes est crucial pour une intervention rapide des pompiers. Or, ce passage n'est pas toujours garanti en raison du stationnement sauvage. 

L'Échevine bruxelloise Ans Persoons voulait trouver une solution et a entamé des discussions avec la Régie des Bâtiments, le Barreau de Bruxelles et le SPF Justice. Ces dernier.e.s sont en effet les usage.re.s les plus régulier.e.s du parking privé. Étant donné que le parking sous la place Poelaert contient déjà 500 places, la Ville a poussé pour interdire les voitures sur les rampes. Cette mesure sera appliquée à partir du 1er mars 2021. Des panneaux de signalisation ont déjà été installés sur place pour l'annoncer.

Laurent Vrijdaghs, Administrateur général de la Régie des Bâtiments :

La Ville de Bruxelles et la Régie des Bâtiments ont décidé de limiter l’accès des rampes aux seuls piétons et aux cyclistes. Ce domaine public, propriété de l’Etat fédéral géré par la Régie des Bâtiments, sera interdit aux voitures à partir du 1er mars 2021. Cette décision, concertée avec le Service Public Fédéral Justice, avait été annoncée de longue date au Barreau de Bruxelles. Nous pouvons nous réjouir que cette zone publique soit réservée au public et à la mobilité douce.

En collaboration avec la Régie des Bâtiments, l'ASBL Quartiers des Arts et la Fondation Poelaert, la Ville étudie aujourd'hui comment verduriser l'ensemble de la zone et quel mobilier urbain choisir (bancs, éclairage, etc.) pour rendre l’espace public plus agréable. Les rampes constituent une connexion importante entre le haut et le bas de la Ville et ont un énorme potentiel pour devenir une promenade piétonne verte, à l'ombre de notre magnifique Palais de Justice. Les habitant.e.s des Marolles seront étroitement associé.e.s à ce processus.

Ans Persoons, Échevine de l’Urbanisme et des Espaces publics :

Les temps confinés ont révélé que les habitant.e.s des Marolles aspirent à un espace public plus qualitatif. Nous voulons leur rendre cet espace, qu’iels se le réapproprient comme lieu de rencontre, de promenade, de jeu et de détente. En interdisant désormais le stationnement illégal, ce patrimoine exceptionnel sera restauré.

En attendant le projet final, la Ville de Bruxelles réfléchira ensemble avec les habitant.e.s et les associations sur des aménagements temporaires pour profiter pleinement de cet espace dès cet été.

Concernant la desserte des quartiers et commerces environnants, la Ville rappelle aussi la présence du parking Poelaert à proximité immédiate mais aussi l'existence de la P-Card Ville de Bruxelles, qui permet de bénéficier de tarifs préférentiels et de faciliter l'accès aux parkings d’interparking.

Quelques chiffres :

  • Une étude sur le stationnement en 2015 a montré que 30 à 35 % des places du Parking Poelaert sont inutilisées pendant la journée.
  • La zone Poelaert/Toison d'Or/Louise/Stéphanie présente au total une offre de stationnement souterrain de 3.300 places, combinée à une bonne accessibilité en transports en commun (métro/tram/bus).



© Image : Régie des Bâtiments/GlobalView

Contactez-nous
Thi-Tiên Trân Attachée de presse, Cabinet de l'Échevine Ans Persoons
Johan Vanderborght Responsable de la communication, Régie des Bâtiments
Thi-Tiên Trân Attachée de presse, Cabinet de l'Échevine Ans Persoons
Johan Vanderborght Responsable de la communication, Régie des Bâtiments
A propos de Ans Persoons

Ans Persoons

Échevine de l'Urbanisme, des Espaces publics, de la Culture et de l'Enseignement néerlandophones