VILLE DE BRUXELLES : UN QUARTIER DURABLE POUR VAN PRAET

VILLE DE BRUXELLES : UN QUARTIER DURABLE POUR VAN PRAET

Après presque 7 mois d'études, le Masterplan Van Praet est à présent achevé et a été approuvé par le Collège des Bourgmestre et Échevin.e.s de la Ville de Bruxelles. Ce Masterplan est le fruit d'une étroite collaboration entre les bureaux d'études Plusoffice et Arcadis avec des représentant.e.s des services concernés de la Ville de Bruxelles, des expert.e.s de différentes institutions ainsi qu’avec des membres du Conseil de quartier Neder-Over-Heembeek/Mutsaard. Le résultat de ce travail est un nouveau quartier bruxellois, mixte et durable qui sortira très prochainement de terre.

LES MAILLAGES VERT ET BLEU AU COEUR DE CE MASTERPLAN

Aujourd'hui, la zone située entre le pont Van Praet et l’avenue des Croix du Feu est surtout connue pour être un entonnoir géant où s’engouffre tout le trafic automobile entrant et sortant de la ville. Pourtant, il existe à cet endroit  une zone charnière de pas moins de 27 hectares présentant un potentiel énorme pour non seulement renforcer les maillages vert et bleu, mais aussi reconnecter le quartier de Neder-Over-Heembeek au canal. En collaboration avec le Bouwmeester, la Ville de Bruxelles a donc lancé une mission d'élaboration d'un Masterplan au niveau de ce nœud urbain.

Ans Persoons, Échevine de l’Urbanisme :
« L'espace non bâti est devenu le point de départ de ce plan. L'espace vert devient le cadre dans lequel les nouveaux bâtiments doivent s’inscrire. Cette approche nous permet de préserver au maximum l'espace ouvert, de capter au mieux l'eau de pluie et de réaliser des blocs de construction compacts. De plus, nous garantissons un futur quartier dimensionné à l'échelle des piéton.ne.s et des cyclistes. »

Afin de rendre cette partie de la Ville dynamique, des équipements seront introduits dans un premier temps. Il s’agit d’une école secondaire de 700 élèves, d’une salle de sport et de théâtre également accessible au quartier, d’une crèche, d’un parc public... Tout cela s'inscrit dans l'ambition de la Ville d'offrir les commodités de base à moins de 10 minutes à pied de tout.e habitant.e. Une variété de typologies de logements et une densité de logements adéquate garantiront un quartier vivant.

Faouzia Hariche, Échevine de l’Instruction publique :
« Vu les besoins scolaires actuels et futurs, en particulier dans le Nord de Bruxelles et en 1ère secondaire, je suis ravie de voir aboutir ce Masterplan qui nous permet d’implanter notre future école secondaire de 700 places. Les méthodes développées dans ce nouvel établissement d’enseignement général seront dans le continuum pédagogique de l’école primaire ‘A la croisée des chemins’. Ce qui est aussi exceptionnel au quartier : les enfants pourront y évoluer dès leur plus jeune âge jusqu’à leurs 18 ans. »

FAITES QU’IL PLEUVE

Dans le quartier durable Van Praet, des solutions intelligentes seront mises en place pour construire la ville de demain. En protégeant la forêt marécageuse de la pression humaine, le cycle de l'eau peut y être préservé, tout en renforçant cet écosystème présentant une biodiversité élevée. L'avenue des Croix de Guerre, quant à elle, est réaménagée durablement afin que les eaux de pluie soient dans un premier temps accueillies dans des zones vertes décaissées avant d’être renvoyées de manière différée vers le réseau d’égouttage. Cela permet de soulager les égouts et crée des opportunités de réutilisation de l'eau. Enfin, le nouveau parc public qui est prévu sera un parc inondable.

Ward Van Hemeledonck, project lead chez Plusoffice :
« Historiquement il existait des marécages et des plaines inondables entre le canal et l’ancien village de Neder-Over-Heembeek. Que cela nous plaise ou non, l'eau est présente dans le quartier et continuera à se manifester. Au lieu de la considérer comme une contrainte, elle est incluse dans le projet. Ainsi, la collecte des eaux pluviales sera le thème de ce quartier qui assumera ses responsabilités en préparant la ville aux défis climatiques de demain. »

UN PROCESSUS EXEMPLAIRE

Malgré les multiples confinements, la vision a pris forme à un rythme effréné. À travers une étude approfondie, les enjeux de ce lieu stratégique ont été éprouvés, discutés et optimisés au sein d’un scénario préférentiel. Ce scénario combine des objectifs ambitieux (rues durables, constructions compactes, zones à échelle humaine, ville à 10 minute...) avec des exigences pratiques. La particularité du procédé employé ici est que la conception a été ajustée en permanence sur base de l'étude d'impact environnemental, qui a analysé en parallèle les effets des différents choix effectués.

Plusieurs services de la Ville ont été associés au projet. Ainsi s'est créée une synergie entre les différentes compétences, propice à une ville saine, mixte et vivante. Le groupe de réflexion composé d’acteurs régionaux et du conseil de quartier de Neder-Over-Heembeek ont ​​également participé au processus, dont le point d’orgue fut l’organisation d’une soirée de consultation citoyenne en ligne réunissant plus de 100 participant.e.s.

Le résultat de ce travail est un Masterplan qui servira de cadre pour les concours et autres développements futurs dans la zone. C'est un instrument flexible, inspirant et polyvalent qui, en tant que cadre stratégique, peut également s'adapter aux évolutions et aux besoins futurs du quartier. Chaque projet de construction ou projet dans l'espace public se devra de répondre aux grandes orientations du Masterplan, avec néanmoins la possibilité éventuelle de s'en écarter pour autant qu’il s’agisse d’atteindre des ambitions de durabilité plus ambitieuses.

Le Masterplan définit la vision à long terme, qui tient également compte du développement spatial le plus souhaitable pour des terrains privés tels que le site de Wegnez et Euroveiling. Aucun plan concret n'est encore avancé pour ces sites, mais le Masterplan voit des opportunités pour densifier et réorganiser intelligemment ces sites afin de renforcer la cohésion du quartier.

PROCHAINES ÉTAPES

Le Masterplan ne sera pas rangé dans un tiroir. Nombreux terrains dans la zone appartiennent à la Régie Foncière de la Ville de Bruxelles, qui dirigera la mise en œuvre du plan. A cet effet, un appel à projets a été lancé pour la construction de l'école, de la crèche et de logements. L'intention est de livrer cette première phase du plan en 2026.

Lydia Mutyebele Ngoi, Échevine du Logement :
« Je suis ravie que la Régie Foncière engage toutes ses compétences dans le développement de la zone Van Praet en un quartier vivant, accueillant et résilient. En sa qualité de maitre d’ouvrage, la Régie foncière construit non seulement des logements durables et de qualité s’inscrivant dans la politique du Plan Logement 2018-2024, mais elle renforce également l’offre éducative au moyen d’une nouvelle école et d’une crèche ».

Par ailleurs, la cellule Espaces publics de la Ville préparera une étude globale concernant l’aménagement de l'espace public dans ce nouveau quartier. Concrètement, cela concerne la rue de l’Ancre, l’avenue des Croix de Guerre et deux parcs publics qui ont été définis dans le Masterplan.

Ans Persoons ajoute :
« L'ambition est d'être exemplaire en matière de gestion de l'eau, d'infrastructures innovantes et de créer de véritables niches écologiques complétant le maillage bleu-vert. »

En attendant, le projet Move NOHW se poursuit également à un rythme soutenu. Le premier tram devrait traverser Neder-Over-Heembeek en 2024 et s'arrêtera en bordure du site.

Ce soir (23/06) la Ville organisera une présentation du plan au grand public. La présentation se fera en ligne.

Images © simulations plusofficearchitects, Arcadis, Asymetrie.

Contactez-nous
Thi-Tiên Trân Attachée de presse, Cabinet de l'Échevine Ans Persoons
Thi-Tiên Trân Attachée de presse, Cabinet de l'Échevine Ans Persoons
A propos de Ans Persoons

Ans Persoons

Échevine de l'Urbanisme, des Espaces publics, de la Culture et de l'Enseignement néerlandophones